Articles de presse

Image 2.jpeg

Newspaper of Iași - 02 2022

By Alex Vasiliu - Journalist, musicologist and teacher

"[…] reflète l'une des principales qualités de Joë Christophe : la finesse, la malléabilité, une véritable sensibilité d'expression, matérialisée par un son velouté qui ne perd pas sa délicatesse même lorsque le dessin mélodique appelle une forte nuance. […] En soulignant la différence entre les sons brillants et puissants et ceux immédiatement émis dans une nuance pianissimo, à peine audible, Joë Christophe a incorporé dans le discours de son instrument la valeur musicale d'un moment de silence, un élément rarement rencontré dans les versions d'autres virtuoses de la clarinette, mais qui dans sa version ne dérangeait pas, au contraire, suscitait l'admiration."

Dessau - 01 2022

L. Spohr clarinet concerto n°2 w/ Anhaltische Philharmonie 

[...] Le deuxième concerto pour clarinette de Louis Spohr, qui est plus connu des spécialistes, mais avec le soliste Joë Christophe avait ici le meilleur avocat imaginable. [...] Il a joué le très romantique concerto de Spohr dans un équilibre parfait entre prise saisissante et relaxation sensible, brillance solo et jeu de musique de chambre porté par un grand souffle et une maîtrise technique presque surnaturelle. Son timbre miroitait dans le doux vibrato qui caractérise l'école française de clarinette. Dans le rappel du compositeur hongrois Béla Kovács, Christophe a prouvé qu'il était ouvert à une grande variété de styles. Un artiste qui s'intégrerait aussi parfaitement au Festival Kurt Weill. Et qui s'harmonise parfaitement avec la Philharmonie.

Homestory mit 80 Musikern.jpeg
Image.jpeg

Siegener Zeitung - 09 2021

Mozart clarinet concerto w/ Philharmonie Südwestfalen

« Et puis la clarinette jeta un sort sur tout le monde. Que ce soit avec des arpèges et des traits élégants sans effort, plongeant dans des profondeurs sombres et veloutées, ou avec un souffle des plus délicats dans les hauteurs les plus subtiles. Le premier mouvement "Allegro" montre déjà la sonorité enchanteresse et hautement virtuose de Joë Christophe. 

Le deuxième mouvement, de type lied, a déployé un effet encore plus magique avec ses cantilènes d'une beauté céleste, au souffle long. Si simple et si émouvant ! 

Le Rondo mélodieux est apparu comme dansant, gai et vivant. Avec ce concerto, composé peu avant sa mort et dédié au célèbre Anton Stadler de l'époque, Mozart a créé un joyau sans égal ! Des acclamations et des applaudissements sans fin ont remercié le fantastique clarinettiste. »

Diapason - 11_2019

Sonates d'Automne - 10 2020

"(...) au son de la clarinette agile de Joë Christophe qui, seul, dans une large palette de nuances, parcourait, dans des climats changeants, les paysages romantiques de la première sonate de Brahms."

Sonates d'Automne 10 2020

Diapason - 11 2019

"Joë Christophe s'est vu attribuer un 1er prix et pas moins de six spéciaux. Une consécration quelques semaines après une victoire à Cluj (Roumanie), galop d'essai parfait pour étalonner son « niveau à l'international ».

L'amour du jeune clarinettiste - il fête son quart de siècle ce 9 novembre - pour l'instrument à anche simple est né à Jolimetz, village du Nord où ce « ch'ti » a pu dès l'âge de six ans profiter des cours gratuits d'une école de musique et jouer au sein d'une harmonie."